Accueil‎ > ‎Le lycée‎ > ‎Actualités du Lycée‎ > ‎

CAMP RISING SUN 2016 AVEC OCEANE ET PIERRE : un été pas comme les autres

publié le 25 sept. 2016 à 09:27 par Louisa MAZOUZ   [ mis à jour : 25 sept. 2016 à 09:40 ]

Océane Massassi-Brival et Pierre Giraud (actuellement en 1ère S3) avaient tous deux été retenus (après les différentes phases de sélection) pour participer au camp Rising Sun qui a lieu chaque été aux Etats-Unis (dans l'état de New-York), et qui réunit, à l'initiative de la LAJF (The Louis August Jonas Foundation), deux jeunes représentants de toutes nationalités pendant 4 semaines. A retenir : le lycée Condorcet de Montreuil est le lycée qui représente chaque année la délégation française pour le Camp Rising Sun depuis 2012. Le principe étant que ce sont les familles des élèves repérés qui valident ou pas cette participation au Camp Rising Sun!

 

Retour sur expérience des deux "ambassadeurs" de la France lors de ce camp d'été…
Témoignage de Pierre:

"La question la plus souvent posée est « concrètement qu’est-ce qu’on y fait là-bas? » et je vais, entre autres, tenter d’y répondre. Pour commencer, c’est un camp semblable à un autre dans sa constitution géographique, on y trouve un lac, un gymnase, des espaces boisés, des étendues dégagées, des tentes et d’autres chose encore… On y réalise des projets; pour ma part j’ai construit avec l’aide d’autres campeurs un plancher de 16 mètres carrés, à 4 mètres du sol environ pour une future cabane dans les arbres, d’autres ont rénové la cabine théâtrale, ou encore le dock… On y joue en petits et gros comités, les jeux de société et les sports sont une partie intégrante de la vie du camp. On s’y instruit et échange beaucoup sur les différentes cultures, nos points de vue sur certains sujets, nos cadres de vie… Et puis certains peignent, jouent de la musique quand d’autres préfèrent lire…

Voilà dans les grandes lignes le tableau des journées au camp...

 

 

Je vais dans les lignes qui suivent raconter mon expérience même si je sais pertinemment que je n’en ai pas la même vision que le jour de mon retour, cela reste assez proche...

J’ai apprécié vivre dans une réelle communauté, une communauté dont la force majeure est l’engouement collectif dans un cercle vertueux, je parlerai même, sans prétention aucune, d’ascension perpétuelle vers une ouverture d’esprit de plus en plus grande et d’une expérience relationnelle de plus en plus riche. Et cet effet est lié à une des particularités du camp, de sa philosophie précisément, qui est que l’organisation particulière des groupes pour toutes les activités diverses que l’on pratique permettent un réel mixage et les rencontres, c’est tout justement cet esprit qui noue chaque membre au camp et à ses frères.


Il ne faut pas idéaliser la chose car il vrai que par la nature humaine, des groupes se forment et des relations s’affinent entre les différentes personnalités. Et la réalité est plutôt que chacun exerce une relation quasi unique avec les autres membres du camp.


Aussi le « leadership » est l'une des bases du fondement et de toute entreprise dans ce camp, et ce n’est pas caché, au contraire s’ils sélectionnent dès le début des personnes potentiellement capables d’entreprendre de nouvelles choses, de diriger, de manager avec une aisance ou une envie notable c’est pour faire avancer et marcher le camp. Le but n’étant pas de diriger tout le monde comme un dictateur, chacun sera tout de même amené à ordonner et faire des choix qui lui reviendront qu'il le veuille ou non.


Un autre aspect de cette philosophie est la confidence, des simples sentiments et moments partagés ensemble au camp, à notre passé, notre avenir, nos souffrances et nos ambitions. Et c’est là l’une des facettes des plus uniques que je n’eusse jamais entrevu. Ce fut, à proprement parler, pour moi, la genèse d’une idéologie nouvelle.


La plus grande difficulté ne s’est finalement pas présentée pendant le camp mais bien après, le plus compliqué n’étant pas de ressentir ni d'embrasser la philosophie du camp mais bien de la répandre autour de soi de la manière la plus juste et la plus objective possible. Et ce n’est pas là une légère entreprise que de présenter à tous, avec la même rigueur, l’amoncellement de connexions que l’on a créées et les changements qu’elles ont engendré en nous.


Mais la plus grande hantise reste pour moi l’oubli, d’oublier beaucoup de ce que j’ai appris et d’oublier l’engagement qu’inconsciemment chaque campeur s’est tenu de garder pour le restant de ses jours. Je ne dis pas que c’est une obligation ni d’adhérer ni de garder ces valeurs à l'esprit et mieux encore de faire concorder nos pensées avec elles, mais je reste convaincu que tous les campeurs en garderont une trace et l’exprimeront à leur manière."




Témoignage d'Océane :


"J'ai décollé le 24 juin à 10h et suis arrivée à NYC aux alentours de 13h, où une campeuse de NY m'attendait déjà. Nous étions cinq campeuses au total dans la même famille d'accueil. Il y avait : Sàra (la hongroise), Kessem (l'israélienne), Flavia (l'italienne), Adrian (notre hôte) et moi. Le lendemain de notre arrivée, nous avons passé une journée complète à NYC; nous avons pu voir l'Empire State Building, Brooklyn, Broadway, le SoHo, le High Line Park, le Macy's, Time Square, et le port de New York. Le jour d'après, le jour du départ pour le camp, un homme de la LAJF est venu nous chercher très tôt dans la matinée pour nous emmener au point de rendez vous prendre un car pour aller au camp. Nous avons pu ainsi rencontrer toutes les autres campeuses, y compris les 2nd years, et aller au Camp Rising Sun.

Arrivées au camp, l'équipe de counselors nous a chanté la Welcome song et nous avons tout de suite dû déposer nos téléphones, nos papiers et notre argent à l'accueil et nos médicaments à l'infirmerie. Puis nous avons monté nos lits et installé nos bagages dans nos tentes (qui portaient chacune un nom).

Une journée à Rising Sun:
La journée est rythmée par une cloche, qui appelle à se réunir dans le cercle qui l'entoure, chacun derrière la pierre portant le nom de sa tente. Elle indique donc le moment de l'Assembly Circle, le moment de temps libre, ou bien le moment de manger selon le nombre de coups de cloche que l'on donne. Chaque jour, deux campeuses sont choisies pour être les sachems of the day, celles qui organisent la journée, créent un programme, sonnent la cloche et s'assurent que tout le monde est là et va bien. Les sachems of the day sont toujours aidées d'un Counselor of the Day, mais celui-ci n'est là que pour les conseiller, et diriger le autres conselors. Les counselors avaient en moyenne 20 ans et étaient des anciens campeurs. Le camp, qui est un Leadership camp fait en sorte que chaque campeuse soit sachem of the day.
Une journée type à Camp Rising Sun commence par le réveil général (vers 8:00 am);
Puis il y a une assemblée pour annoncer le thème de la journée et les activités prévues (vers 8h25);
Cette assemblée est directement suivie d'un copieux petits déjeuner (c'était mon repas préféré à CRS!!! trop bon franchement, avec des pancakes, des œufs, du pain perdu, des donuts, des bagels avec du beurre de cacahuète, des fruits comme de la pastèque, des abricots, etc.) Durant le petit déjeuner, nous devions nous inscrire aux Projects et aux Instructions du jour que nous voulions faire. (Un Project est une activité de bricolage, de création artistique qui sert à améliorer la vie au camp. Une Instruction est une activité donnée par un campeur ou un counselor; cela peut être un cours de danse, un débat culturel, un cours de cuisine, etc.)
Après avoir pris le petit déjeuner, les Teamworks qui sont des travaux de nettoyage, commencent. Tout le monde y participe.
L'activité qui suivait les teamworks était beaucoup plus fun: il s'agissait du project time. Cela durait environ deux heures. Les projets étaient variés.
Après les projets, on mangeait, puis on avait une pause d'une heure appelée Rest Hour durant laquelle on devait rester dans la zone des tentes. Cette Rest Hour était succédée d'un SST (Self Structured Time) durant lequel on pouvait faire ce que l'on voulait : du dessin, du football, du tennis, aller à la piscine, faire du canoë, faire de la musique, ou bien juste se reposer, etc.
Nous allions ensuite dans l'instruction que nous avions choisie, puis nous avions de nouveau un SST suivi du dîner.
La journée se terminait par un Tent-talk: il s'agit de discuter avec le ou les counselor(s) de notre tente et les autres campeuses de la tente avant de se coucher vers 10:30 pm.
Comme vous pouvez le voir, nos journées étaient bien remplies.

Parmi les événements qu'il se passait à Rising Sun, il y avait:
- Les Variety shows, qui se déroulaient chaque semaines et permettaient de montrer ses talents.
- Le conseil, qui était organisé chaque semaine. Il permettait aux counselors de raconter leurs histoires, pourquoi le camp est-il important pour eux; et à la fin il y avait toujours une session câlin durant laquelle tout le monde se faisait des câlins. Le conseil était toujours précédé d'un Wisdom Circle, durant lequel les campeurs racontaient (par petits groupes comprenant un ou deux counselor(s) ) leur semaine, leurs soucis, ce qu'il aiment au camp... Après le conseil on avait droit à un Midnight snack.
- La randonnée, qui intervenait au milieu du séjour au camp. On était répartit en groupes de 12 (2 counselors et 10 campeuses) et marchions durant trois jours dans les montagnes Catskill.
- Le Ghost Stone Circle qui était notre dernier conseil. Durant celui-ci chaque personne du camp (campeurs et counselors) parlait, chantait, jouait d'un instrument de musique ou bien observait tout simplement une minute de silence.
- La Vigil night, presque qu'à la toute fin du séjour. Durant celle-ci, chaque campeuse était isolée à un spot comprenant un feu, de l'eau pour l'éteindre et son sac de couchage; et devait restée toute la nuit éveillée et écrire une lettre à soi-même qu'elle recevra par courrier le jour de son 21ème anniversaire. C'est un grand moment de réflexion.

A la fin du camp nous avons tous reçu un Yearbook (avec les informations pour contacter les autres campeuses et les counselors, les dates d'anniversaire de chacun, quelques photos prises au camp, et les chansons du camp) et un t-shirt du camp.
Le dernier jour les parents qui étaient venus avaient pu visiter le camp et participer aux instructions. Vers 2:00 pm, toute les campeuses étaient parties, soit avec leurs parents en voiture, soit en car avec d'autres campeuses pour rejoindre le lieu de rendez-vous où d'autres parents attendaient.

Après le camp, j'ai passé trois jours à NYC chez la campeuse que j'avais choisie comme hôte, avec d'autres campeuses. Durant ces trois jours nous avons pu visiter Central Park, aller à Time Square, faire l'anniversaire d'une campeuse au Bowling puis dans un restaurant chinois avec 15 autres campeuses et faire du shopping au SoHo.



Le camp a vraiment été pour moi une magnifique expérience. Il m'a permis de grandir, de me découvrir, de rencontrer 62 merveilleuses filles pleines de talent.
Mes moments préférés au camp ont sans doute été mon sachem's day et la vigil night.
Ce que j'espère, pour l'avenir, c'est ne pas oublier ce qu'est Rising Sun et pourquoi pas y retourner en tant que 2nde year et/ou en tant que counselor."


Comments